Rechercher
  • Annaig Pasco

Réflexions 2021 - 18 janvier

Verticalité - Se connecter au divin -


Faire confiance à ses ressentis, ses intuitions peut être parfois délicat...en fonction de notre éducation, de l'environnement dans lequel on a grandi, certaines parts de nous peuvent avoir été mises de côté, comme autant de "dangers" qu'il aura fallut cacher pour être accepté(e) et/ou juste pour survivre dans un contexte donné.

Ces parts "reniées", voire oubliées, sont autant de "manques" qui doivent ensuite être comblés par l'extérieur. Chacun comble alors comme il peut, et le déséquilibre est alors créé.

Dès qu'il y a manque et compensation, il y a déséquilibre. Car vouloir combler un vide intérieur par un compensation extérieure est forcément bancal...sur le long terme.

Et c'est ainsi que les "jeux de pouvoir" entre les êtres humaines se créent.

Certains ont mis de côté très tôt leur part de pouvoir, de puissance ; ils se sentent alors "petits", "fragiles", "moins que..." c'est pourquoi ces personnes auront une tendance forte à se dévaloriser, à s'en remettre à l'autre, à écouter l'autorité, les "plus grands", "ceux qui savent", "les spécialistes"... Par peur, ils obéissent, se soumettent, valident tout ce que dit l'autorité. Ils donnent toute leur confiance et en oublient leur propre force, leur discernement, leur intuition, leur sagesse intérieure.

D'autres au contraire auront mis de côté leur sensibilité, leur sentiment de vulnérabilité dès le plus jeune âge, car le contexte dans lequel ils ont grandi leur a imposé d'être fort, de montrer bonne figure, de faire face, de ne jamais sombrer...alors ceux-là se croiront plus forts que les autres et parfois ne supporteront même aucune trace de sensibilité. Envelopper dans leur carapace de toute puissance, ils ont besoin autour d'eux de personnes "plus fragiles" (en apparence) qui les mettent en valeur et qui leur prouvent -de part leur propres manques- que eux, "les grands" sont bien plus forts et valeureux qu'eux.

Ainsi certains se sentent inférieurs...tandis que d'autres se nourrissent de ce sentiment pour continuer à se sentir supérieurs...

Or dans la nature, rien n'est supérieur, rien n'est inférieur.

Chaque être est unique, différent d'un autre, avec ses propres potentiels, ses talents, sa sensibilité, ses vulnérabilités.

Rien ni personne n'est mieux ou moins bien. Tout est égal, tout en étant différent. Et c'est l'enchevêtrement harmonieux de l'ensemble de ces différences et unicités qui EST la Nature.

Chaque être a donc sa place, unique, propre a lui-même, irremplaçable.

Et c'est dans cette reconnaissance simple que l'ouverture intérieure peut se faire. En reconnaissant ma valeur, unique au Monde, je peux recevoir ce que la Vie a à me donner.

Tant que je me juge (consciemment ou inconsciemment) inférieur ou supérieur, tant que je ne me vois pas entièrement tel(le) que je suis vraiment, je bloque l'énergie de Vie, je la dévie, je l'utilise à des fins autres que celle du courant de la Nature.

Quand je me considère "moins", je perds de l'énergie, je la donne à l'autre, aux autres à qui je me compare, je suis préoccupée plus par l'avis (la vie) de l'autre que par moi-même. Je préfère me sentir "moins" car j'ai peur de ma propre force/puissance intérieure, aussi je préfère l'occulter et la donner à cet autre qui a l'air si à l'aise avec le pouvoir, et petit à petit je me vide de ma propre substance...

A l'inverse , quand je me considère "plus", je gagne en énergie, mais au détriment des autres. Cette illusion de force est un ballon de baudruche qui va finir par éclater. Je puise mon énergie dans le fait de rabaisser l'autre car il est trop insupportable pour moi de sentir ma propre vulnérabilité. Je préfère me sentir fort, et n'ai aucune envie de me sentir vulnérable. Avec ce déni de la part sensible en moi, l'énergie que je récupère est issue du sentiment de pouvoir et de domination. Par essence elle est donc déséquilibrée, en dépendance, car j'ai besoin d'un "plus petit" que moi pour me sentir exister. Je suis incapable d'admettre ma vulnérabilité, de reconnaître la valeur qu'elle représente. Alors je puise ce manque chez l'autre.

Tous ces jeux de pouvoir plus ou moins conscients ou inconscients, nuisent à la libre circulation de l'énergie de vie, en biaisant, déformant, au détriment de l'un et à l'avantage de l'autre.

La seule alternative est de se reconnaître soi-même comme un être complet, sans attendre que cela vienne de l'extérieur, c'est d'abord reconnaître : "ah oui ! je me rends compte que je suis tout le temps en train de me dévaloriser...! ou à l'inverse, Ah oui ! je me rends compte que j'ai tout le temps besoin de l'autre pour gagner en énergie, pour me mettre en valeur...".

Une fois cette première étape effectuée (et cela demande une vraie honnêteté vis à vis de soi-même ), alors, et seulement alors, le processus de reconnaissance et d'accueil de sa propre valeur et vulnérabilité est possible. En reconnaissant et en accueillant toute la valeur/force que j'avais mises de côté, je ne peux plus me laisser dominer, imposer, écraser par l'extérieur; et à l'inverse, en acceptant de reconnaitre et de vivre ma propre vulnérabilité, je ne peux plus écraser, dominer ou diminuer l'autre.

Valeur et Vulnérabilité sont les 2 "V" qui garantissent une libre circulation de l'énergie de Vie, qui garantissent l'autonomie de chacun(e) et la responsabilité de chacun(e) vis à vis de soi-même.

Et c'est uniquement lorsque ce processus de reconnaissance de Soi a pu se faire, que l'ouverture pour recevoir l’entièreté du Monde s'effectue. Libérée des jeux de pouvoir, des dépendances vis à vis des uns et des autres, notre âme est enfin disponible pour recevoir l'énergie de Vie, pour s'ouvrir à plus grand que soi, pour devenir ce canal, cette antenne entre Terre et Ciel, où l'énergie ne se puise plus, à l'horizontal, chez mes frères humains, mais de mon alignement avec les éléments, avec toute la Nature qui m'entoure et dont je fais partie. C'est dans ce nouveau positionnement vertical, libéré de toute volonté de pouvoir, que je contacte ma puissance, ma juste place. Bien ancré dans la Terre, conscient(e) de mon entièreté, je suis disponible à recevoir du Ciel.

Et ce que je reçois est unique, c'est ce qui est prévu pour moi et que je peux incarner si j'accepte d'être au service du Ciel.

C'est à cette place, que je contacte ma vraie puissance, celle qui est au service du Tout.

C'est de cette belle intention que je souhaite 2021 remplie pour chacun(e) d'entre nous.

Libérés de tout jeu de pouvoir, avec nous-mêmes et avec les autres, nous nous ouvrons enfin à notre divinité, notre souveraineté, qui est la base de ce Nouveau Monde en devenir.

Namasté



12 vues0 commentaire